le fil noir

création 2023

Spectacle en multi diffusion voix musique visuel

À partir de 12 ans – Durée : entre 1h et 1h15

D’après un conte Inuit

Nourris d’un parcours Culture et Santé, de 2017 à 2020, à la Clinique du Grésivaudan de La Tronche (38), l’équipe artistique a fait naître un récit contemporain, un univers musical inquiétant et poétique, d’après un conte Inuit.

Une écriture mêlant voix, musique et visuel pour offrir au public de vivre un cheminement, de l’introspection à l’acceptation de soi.

« « Elle avait fait quelque chose que son père désapprouvait, mais dont personne ne se souvenait. Son père l’avait traînée jusqu’à la falaise et précipitée dans la mer. Les poissons avaient mangé sa chair, dévoré ses yeux. Et elle gisait sous les eaux, son squelette ballotté par les courants… »

Extrait de la Femme squelette

La femme squelette ou la résilience amoureuse

La Compagnie Superlevure a choisi d’explorer la notion de (re)contruction de soi à travers un conte traditionnel Inuit, La femme squelette.

Que faire de la complexe harmonie intérieure lorsque l’on vit avec des blessures profondes ? Comment la fiction permet-elle d’interroger le réel et, en particulier, les problématiques de violences familiales ?

Une écriture mêlant voix, musique et visuel pour permettre au public adolescent de vivre un cheminement de résilience par l’amour de soi et de l’autre.

Deux êtres errants abimés par l’enfance…
Entre eux, un hameçon accroché au fil noir de la ligne.

Une approche immersive

Dans une disposition d’enceintes en multi diffusion et de vidéo projection enveloppante, le public est invité à plonger dans un univers sensoriel, pour ressentir les matières sonores, les images, la musique et éprouver le récit. Dans cet espace partagé, adolescents et adultes expérimentent un spectacle vivant particulier. Les particularités dramaturgiques du conte Inuit invitent à entrer dans les profondeurs du récit et des personnages, à traverser un espace scénique entre installation et récit concert.

Une œuvre polyphonique

Dans ce projet, chaque champ artistique est « une voix pour raconter autrement ce qui se tait ». Ainsi récit, musique, environnement sonore, spatialisation en 3D, installation plastique, dessin et vidéo façonnent ensemble une œuvre polyphonique particulière, pour créer une mémoire sensorielle nourrissant la mémoire sémantique.

Une œuvre contemporaine pour une virtualité réelle…

distribution

Auteure basse voix
Johanna Kravièk

Compositeur guitare voix MAO
Patrick Mistral

Artiste dessin
Laurent Pascal

Auteur et collaborateur artistique
Frédéric Kocourek

Scénographie
Eddy Achard

Design sonore
Alexis Adoniadis

Régisseur son et lumière
Christophe Durand

Graphic designer
Olivier Gautret

Compagnonnage artistique
Jennifer Anderson (Cie Ithéré)

Conseil en acousmatique
Jean-Marc Duchenne

partenaires

Aide à la création
DRAC Auvergne-Rhône-Alpes
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Conseil départemental de l’Isère

Coproduction
EPCC TEC Travail et Culture 38 (acquis)
Toboggan Décines 69 (acquis)
Théâtre Jean Vilar Bourgoin Jallieu 38 (acquis)
Association 4A Vinsobres 26 (en cours)
Maison du Conte Chevilly Larue 94 (acquis)
Centre des Arts du récit Grenoble 38 (acquis)

Partenariat
Territoire Bièvre Est
Territoire EBER
Territoire Drôme
Ardèche

Autres partenariats envisagés
SCAN
SACEM
CNM

prochaines dates

11 > 15 Octobre 2022
Résidence création (spatialisation sonore / écriture récit)
Coproduction Le Centre des Arts du Récit – Saint-Martin-d’Hères (38)
Partenariat Le Prunier Sauvage Grenoble (38)

8 Novembre 2022
Début de parcours Culture et Santé – La caverne (extra)ordinaire
Partenariat Théâtre Jean Vilar Bourgoin-Jallieu (38), EPCC Travail et Culture St-Maurice-l’Exil (38), ESMPI (Établissement de Santé Mentale Porte de l’Isère)

Autour du spectacle : projet ARTY

Autour de la recherche création du Fil noir, la compagnie s’est associée à l’EPCC Tec Travail et Culture et au Collège Jacques Brel de Beaurepaire du territoire EBER, pour explorer le récit avec des élèves volontaires de 4ème.

MENU